Yvan a 7 ans lorsqu'il arrive à l'atelier pour la première fois. Il a un comportement agressif envers les autres enfants de son âge, il peut-être violent physiquement et verbalement. Il supporte très mal les contraintes scolaire ainsi que l'autorité. Il est par ailleurs plutôt bon élève. Il est élevé par ses parents comme un enfant unique car ses demis frères ont tous quittés le domicile familial. Il est l'unique enfant du couple dont chacun d'eux ont eu d'autres enfants auparavant.

A l'atelier il commence par réaliser des dessins des façon très appliquée, il gomme sans cesse ce qu'il fait pour que le résultat soit parfait. Il cherche toujours à maîtriser et ne supporte pas ce qui pourrait s'apparenter à une "faille". Au départ il dessine des choses très classiques comme des dinosaures ou des bateaux. Puis, petit à petit il commence à prendre du plaisir à l'atelier, à lâcher prise et commence à expérimenter de nouvelles façons de faire. Il expérimente par exemple la peinture à doigts : juste pour le plaisir de faire des tâches et sans rien représenter. Puis il commence une recherche sur la couleur et mélange des peintures pour obtenir de nouvelles couleurs. Un jour, il obtient un bleu gris un peu pâle et me dit que c'est un "bleu orphelin". Selon lui, cette couleur s'appelle ainsi car c'est la couleur la plus triste qui puisse exister. Il ajoute que c'est sa couleur. Les séances suivantes Il passera un certains temps à refaire cette couleur pour peindre ou non avec. Ce qui l'intéresse c'est bien la couleur en elle même de ce bleu orphelin mais par ce qu'il pourrait faire avec. L'important n'est donc pas la représentation figurée de sa tristesse mais plutôt la matérialisation, l'incarnation de ce sentiment à travers une couleur, une matière. Yvan a pu ainsi, de manière détournée, me parler de sa tristesse en lui donnant une consistance matérielle. Il a pu déposer ce sentiment qu'il gardait au fond de lui mais aussi le partager avec les autres participants.
 
 
 
Eric (9 ans) : L'oiseau qui n'avait pas de nid
Laure (17 ans) : Une histoire en Mangas
Jacques (retraité) : Les fantômes

L'atelier Prunelle